Auto-entrepreneur : quelles sont les étapes pour créer votre entreprise dans le sport ?

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez créer votre propre entreprise dans le sport. Coach sportif, professeur de yoga ou encore instructeur de fitness, le choix est vaste. Quelque soit la discipline dans laquelle vous souhaitez vous spécialiser, vous devrez suivre plusieurs étapes pour créer votre entreprise.

1.    Réalisez une étude de marché

Le marché du sport et du développement personnel est en pleine expansion. Ils sont de plus en plus nombreux en France à quitter leur emploi de bureau pour se tourner vers les métiers du sport, axés sur le dynamisme et le contact humain. La première étape de création d’entreprise est de réaliser une étude de marché, afin de connaitre les attentes et les besoins du public que vous souhaitez cibler. Elle vous permettra d’identifier les segments de clientèle les plus porteurs.

Pour cela, renseignez-vous sur le secteur dans lequel vous souhaitez créer votre entreprise, posez des questions aux professionnels du métier, étudiez la concurrence, son offre, ses clients et son implantation et interrogez de potentiels clients. Créez un questionnaire-type et envoyez-le à un échantillon représentatif de clients potentiels.

2.    ÉLABOREZ votre business plan

Une fois l’étude de marché réalisée, préparez votre business plan. Ce plan financier intègre plusieurs tableaux prévisionnels, qui servent à démontrer la pertinence et la viabilité de votre projet. Généralement, il est réalisé sur 3 ans. Vous devez y faire figurer les investissements et les sources de financement ainsi que les impôts, taxes, rémunérations et bénéfices envisagés.

Il est essentiel pour obtenir un financement de la part d’un organisme bancaire. Plus le projet est solide, plus la banque se montrera encline à prêter de l’argent.

3.    Recherchez des financements

Si vous avez besoin de financements pour créer votre entreprise, ce moment est donc celui de la recherche d’investisseurs. Il peut s’agir d’investisseurs privés, de collectivités, de banques. Présentez-leur votre business plan et montrez-vous convaincant !

4.    Choisissez le statut juridique de votre entreprise

Vous devrez ensuite vous interroger sur le statut juridique à adopter pour votre propre entreprise. Micro-entreprise, entreprise individuelle, SARL, EIRL, SAS, EURL ou encore SASU, le choix dépend de votre activité et de son étendu. Les obligations comptables, l’imposition, le régime de la TVA, le montant des cotisations sociales et le régime social du dirigeant varient beaucoup en fonction du statut choisi. Réfléchissez-y bien avant de vous engager pour l’un ou l’autre statut.

5.    Assurez-vous !

La dernière étape avant de vous lancer dans votre activité est de choisir une assurance responsabilité civile professionnelle adaptée. Elle permet de vous protéger vous et vos employés et de couvrir les dégâts que vous pourriez causer sur autrui.

Son prix varie selon la nature d’activité, la taille de l’entreprise, le niveau d’expérience du chef d’entreprise et de ses salariés. Elle coûte généralement entre 200 et 400€ par an pour une petite structure.

%s