Championnats du monde de natation à Gwangju

La Corée du Sud, où se dérouleront les championnats, et la Fédération internationale de natation (FINA) veulent faire de ces championnats un hymne à la paix. Les épreuves se tiendront du 12 au 28 juillet à Gwangju.

Organisation des championnats

Les épreuves de ces championnats raviront les amoureux du genre. Natation sportive, nage en eau libre, natation synchronisée, plongeon, plongeon de haut vol et Water Polo, autant d’épreuves que nous mettrons en avant sur notre blog.

Calendrier des épreuves Championnats du monde de natation à Gwangju

Le calendrier des épreuves

La FINA et Séoul espèrent toujours une participation de la Corée du Nord

« Plonger dans la paix » : voici le slogan de ces championnats du monde de natation, qui se tiendront du 12 au 28 juillet à Gwangju en Corée du Sud. Et quel plus beau symbole pour appuyer ce slogan qu’une participation de la Corée du Nord ? C’est en tout cas ce que continuent d’espérer Séoul et la Fédération internationale de natation (FINA), à quelques jours du coup d’envoi de la compétition. Le régime de Pyongyang est, pour le moment, resté silencieux face aux appels du pied de son voisin du sud. Jusqu’à présent, le pays communiste a participé aux rencontres organisées par la FINA.

C’est pour cette raison que, bien que la date limite d’inscription à l’événement ait été fixée au 12 juin, le comité d’organisation s’est dit prêt à recevoir une inscription de dernière minute de la Corée du Nord. Une idée également appuyée par l’ancien Premier ministre de la Corée du Sud Lee Hae-Chan lors d’un meeting organisé au village des athlètes : « La Corée du Sud a réalisé toutes les démarches pour permettre à la Corée du Nord de participer à la compétition, même si le Nord exprime son intention d’envoyer des athlètes le soir de la cérémonie d’ouverture. » a-t-il exprimé.

Une ampleur inédite

Ces championnats de natation 2019 seront d’une ampleur encore jamais vue pour la discipline. Parmi les 209 pays membres de la FINA, 194 se sont inscrits pour un total de 7 507 participants dont 2 639 athlètes. Des chiffres bien en-deca de ceux des compétitions précédentes qui se sont tenus à Kazan en Russie et à Budapest en Hongrie.

Ces chiffres seront encore gonflés si la Corée du Nord décide de participer à la compétition, et les championnats prendront une ampleur politique différente, et pourraient bien être un signe d’apaisement pour les deux puissances.

Articles associés

%s