Retour sur l’événement qui a marqué 2019 : L’ISL

La première édition de l’International Swimming league s’est lancé cet hiver à Indianapolis. Cette nouvelle compétition propose un format resserré.
C’est un nouveau circuit de compétitions de natation. Jeux de lumières, format court, affrontement par équipe..

Pour cette première édition, 8 clubs se sont affrontés dont 4 équipes européennes.
Energy Standard, la structure basée à Antalya où Florent Manaudou s’entraîne, Aqua Centurions avec Federica Pellegrini, London Roar avec Adam Peaty et Team Iron avec Katinka Hosszu ont représenté le vieux continent.

Energy standard a remporté le 21 décembre dernier l’ISL. Équipe dans laquelle figurait notamment les Français Florent Manaudou, Charlotte Bonnet et Fantine Lesaffre.

Un nouveau format

L’ISL, c’est un circuit de 7 meetings entre l’Europe et les Etats unis avec une session de deux heures par jour. Chaque meeting oppose 4 équipes et se déroule en petit bassin. En bref, un format adapté pour des programmes qui se veulent plus attractifs pour les télés.

Un système par point

Chaque nageur rapporte des points grâce à sa place en course.
Par exemple, le vainqueur d’une course individuelle rapporte 9 points à son équipe et le dernier un point. Les relais comptent double et les tournois de sprint triple. Il est également prévu dans le règlement de retrancher les points en cas de forfait ou de chrono trop lent.

Enfin, l’ISL compte aujourd’hui huit équipes et ambitionne 12 équipes d’ici 3 ans. Energy standard a remporté la compétition avec 453.3 points.

%s